Orme

Ulmus minor, Ulmus campestris

Nom français: Orme champêtre

Famille: Ulmacées

Partie employée: bourgeons frais


Habitat:

L’orme est une espèce très exigeante par rapport au sol et il demande beaucoup d’humus. Il forme des forêts mais il peut aussi pousser en lisière ou sur des friches.

L’Orme capte la lumière et la redistribue sous forme d’énergie à travers le sol.

Description:

L’Orme fait partie des essences plantées dans les villages et dans les cultures fruitières et fait ainsi partie des traditions villageoises.


PROPRIÉTÉS THÉRAPEUTIQUES

Action sur le système cutané:

Grand draineur de la peau, l’Orme présente une action sur les eczémas suintants, humides, vésiculeux mais non encore infectés.

Il agit sur les transpirations acides

L’Orme est recommandé dans diverses dermatoses, quelle que soit la partie concernée, et sur les dermatoses inflammatoires, comme l’acné, l’herpès, la furonculose, la couperose, les croutes de lait, l’impétigo, les urticaires aigus ou chroniques, les pyodermites, les démangeaisons diverses et les manifestations d’inesthétisme cutané.

L’Orme est également un remède de brûlures externes ou internes (stomatites aphteuses).

Action sur le système digestif:

L’Orme arrête certaines diarrhées.

Action sur le système respiratoire:

Dr. Henry mentionne l’Orme dans les bronchites.

Action sur le système ostéo-articulaire:

L’Orme agit sur la goutte et les rhumatismes.

L’Orme reminéralise l’organisme.

Action sur le système uro-génital:

L’Orme arrête les leucorrhées liées à des métastases fonctionnelles.

Dr. Pitera le mentionne dans les ulcérations du col de l’utérus (cervicite).

Action sur le système sanguin:

L’Orme désintoxique l’organisme des toxines humorales et contribue à faire baisser le taux de cholestérol et d’acide urique.


Posologie: voir les règles générales d’utilisation

Remèdes complémentaires:

L’Orme est un remède de transition, un remède « carrefour » fréquemment associé à d’autres remèdes.

Contre-indications: