Vous êtes sur le site de la FEH,
Fédération Européenne d'Herboristerie
En savoir plus sur la FEH
Retour au site Biogem

LE MACERAT DE FRENE

Extrait de bourgeon de Fraxinus excelsior

Le hêtre forme diverses associations avec notamment l'aulne, le chêne, le charme, le peuplier, le cassis.
Il présente une croissance rapide et évapore beaucoup d'eau. L'arbre rebondit très fort (plus que les autres arbres) lorsqu'il tombe. Ses fibres forment le bois le plus élastique et le plus souple et, à ce titre, il est utilisé pour la fabrication des roues de charrette, battes de base-ball, skis, sticks de hockey, etc. Ces diverses caractéristiques techniques sont curieusement analogues à certaines propriétés médicinales du bourgeon préparé en gemmothérapie (action sur les ligaments notamment).
Le frêne présente une action ciblée sur l'appareil ostéo-articulaire et sur le système rénal.
Recommandé dans les surcharges pondérales, le frêne diminue le cholestérol et l'acide urique avec une action légère sur l'urée. Il agit sur les états goutteux, exerce une action anti-inflammatoire au niveau synovial et présente des propriétés anti-inflammatoires sur les ligaments en général.
Si l'on compare les propriétés médicinales des différentes parties de l'arbre avec celles du bourgeon, on s'aperçoit que le frêne peut être considéré comme un grand anti-rhumatismal potentiel, ce qui n'est pas encore mentionné actuellement dans la littérature.
D'autres propriétés intéressantes de l'arbre méritent que l'on vérifie leur présence au niveau du bourgeon.
Citons : capteur de radicaux libres, dépuratif, fébrifuge, prostate.

Cette activité diurétique semble un peu plus complexe qu'il n'y paraît. En effet, selon le Dr. J.P. Lemaître, qui a fait une première étude biocybernétique du bourgeon de frêne, il apparaît que la stimulation du rein porte avant tout sur la surrénales, ce qui explique l'action anti-inflammatoire (augmentation du cortisol sanguin), l'effet sur le catabolisme azoté (protéine et acide urique) et sur les hormones de stress (adrénaline et nor-adrénaline).
La littérature confirme cette dernière action puisqu'elle mentionne le bourgeon de frêne dans les névroses d'angoisse.

Propriétés thérapeutiques :