Vous êtes sur le site de la FEH,
Fédération Européenne d'Herboristerie
En savoir plus sur la FEH
Retour au site Biogem

LE MACERAT DE CHATAIGNIER

Extrait de bourgeon de Castanea sativa

Arbre alimentaire par excellence, aux multiples usages, le châtaignier est utilisé non seulement pour ses bourgeons mais surtout pour ses graines, souvent confondues avec les marrons d'Inde.

D'autres parties de l'arbre sont employées, tels les feuilles (fourrage, bains, expectorants), les chatons (anti-diarrhéique), l'écorce (astringente), le miel (toux, poumon), le bois (parquet, charpente, tonneau, meubles, pieux, ustensiles divers), la fleur (élixir floral du Dr. Bach), l'enveloppe du fruit (peinture).

La gemmothérapie valorise le bourgeon de châtaignier principalement au niveau du système circulatoire, tant veineux que lymphatique.

Ste Hildegarde (XIIème siècle) connaissait déjà l'action du châtaignier au niveau circulatoire : "Si un homme se fabrique un bâton de ce bois et le tient dans la main de sorte que sa main s'en trouve réchauffée, ses veines et toutes les forces de son corps en seront renforcées".

Grand draineur du système veineux, le bourgeon de châtaignier s'indique dans les phénomènes congestifs, telles varices et stases circulatoires en général. C'est un remède des ulcères variqueux qu'il résorbe tout en éliminant l'érythème périulcéreux.

Le châtaignier lutte contre l'auto-intoxication de l'organisme, les phénomènes spasmodiques.

Grâce à son action sur le système lymphatique, le châtaignier agit en profondeur sur les oedèmes (qui ne dépendent pas toujours du rein !), la cellulite, la sensation de pesanteur.

Commentaire :

La gemmothérapie n'a pas encore démontré l'action du bourgeon de châtaignier sur le système respiratoire et le système rate/pancréas.

N'oublions pas qu'en médecine chinoise, la rate gouverne la transformation et le transport des liquides organiques (elle maintient notamment le sang dans les vaisseaux et évite l'apparition de glaires).
Si les liquides organiques ne sont pas transportés correctement, ils peuvent s'accumuler et donner des oedèmes et de l'humidité (cette dernière, si elle stagne, peut se transformer en chaleur - humidité et former des glaires).
Les données exposées ci-dessus tendent à confirmer que l'on peut rattacher le bourgeon de châtaignier à l'élément "Terre" (rate - pancréas) du système médical chinois (avec toutes les potentialités thérapeutiques qui peuvent en découler).

Copyright FEH : les informations ainsi que les photos reprises sur ce site sont la propriété de la Fédération Européenne d'Herboristerie. Il est interdit de les utiliser sans l'accord préalable de la FEH.